Publié le 20 Mai 2014

Ancienne maison de saint Floris

Petite maison ancienne de st Floris,aquarelle sur papier 40cm sur 50cm.

Voir les commentaires

Rédigé par Annie Desfrennes

Publié dans #Mes tableaux

Repost 0

Publié le 19 Mai 2014

Saint Floris

Chapelle de saint Floris perdue dans la végétation, aquarelle au format 40cm sur 50cm.

Voir les commentaires

Rédigé par Annie Desfrennes

Publié dans #Mes tableaux

Repost 0

Publié le 11 Mai 2014

Ancien Moulin de la prévôté de St Winoc,

Moulin de Wormhout Moulin de le prévôté de St Winoc,aujourd'hui disparu, aquarelle sur papier au format 40cm sur 50cm. La plus ancienne mention concernant les moulins à vent des Flandres, concerne Wormhout en 1183. Elle se trouve dans une charte de Philippe d’Alsace pour l’abbaye de Saint-Winoc de Bergues. Le moulin Deschodt datant du XVIIIe siècle, authentique moulin à vent sur pivot, est toujours en excellent état. Au cours du XIXe siècle, il fut retrouvé à Wormhout, une monnaie d’or gauloise, des monnaies d’or romaines et un pot de terre contenant plus de 350 pièces d’argent du XIVe siècle, flamandes et anglaises.

Voir les commentaires

Rédigé par Annie Desfrennes

Publié dans #Mes tableaux

Repost 0

Publié le 5 Mai 2014

Rue montante dans le village de Wimille avec l'église dans le lointain, aquarelle sur papier au format 40cm sur 50cm

Wimille

Wimille est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Wimillois1 .

Intégrée au périmètre du parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale, la commune a une occupation des sols en majorité agricole, correspondant aux paysages du Boulonnais.

Voir les commentaires

Rédigé par Annie Desfrennes

Publié dans #mes tableaux

Repost 0

Publié le 1 Mai 2014

Coin de la place de Lillers avec une partie de la maison espagnole et la chapelle ,aquarelle sur papier 300gr au format 40cm sur 50cm.

Lillers

La maison de l’argentier

La maison de l’Argentier date de 1631 comme l’indiquent sur la façade les quatre cartouches contenant chacun un chiffre avec deux églantines stylisées. Elle est donc la plus ancienne maison de Lillers. Construite en briques rouges, les angles de ses murs et des fenêtres sont composés de est émaillée de pierres blanches. Sur la principale façade, deux mansardes carrées éclairent le toit et l’allègent. La façade côté rue présente un pignon à échelons, redents ou à "pas de moineaux". Ces éléments sont caractéristiques de la Renaissance en Europe du Nord et marquent la fin du Moyen-âge.Juste en dessous un vieux cadran solaire en bois ajoute au côté pittoresque du lieux.En 1705, le seigneur de Tangry, au sud-ouest de Lillers, argentier de la cité élut domicile dans cette maison et lui donna son nom : "maison de l’Argentier". Cela explique qu’un saint Philippe du XVIe siècle trône au-dessus de la porte d’angle,dans une niche surmontée d’un dais. On le reconnait à sa croix à double ou triple traverse. Or l’évangéliste, Jean raconte que Philippe était présent lors de la multiplication des pains par Jésus (Jean 6,1 - 15). Jésus lui demanda combien d’argent était nécessaire pour nourrir la foule et il répondit qu’il en coûterait 200 pièces d’argent et qu’on n’offrirait alors qu’un tout petit repas à chacun. Philippe est donc comparé à un argentier avant l’heure, ici de Jésus. Il protège donc la maison.

Voir les commentaires

Rédigé par Annie Desfrennes

Publié dans #Mes tableaux

Repost 0